mardi 14 octobre 2014

Le burger au café Victoria à Paris.

A force de passer de Paris à Valenciennes au fil de mes billets, on va finir par y perdre le nord. N'empêche qu'il va falloir s'y habituer parce que je n'ai pas la sensation que cale va changer dans les mois qui arrivent. J'ai quitté Paris (par choix même si ce dernier reste incompréhensible aux yeux de tous les parisiens en place) et vis désormais près de Valenciennes, mais je resterai Parisienne de naissance quoi qu'il arrive, j'y ai grandit et une partie de mes racines y sont restées. 


Pendant très longtemps, l'idée de m'attabler seule au restaurant, dans une brasserie et qui plus est en terrasse était pour moi, un truc totalement improbable. Trop timide (si, je te jure), je n'aurais pas su quoi faire de mes dix doigts face à moi-même. Depuis, j'ai grandit vieillit et j'ai appris à aimer ces repas seule à ne me préoccuper que de mon estomac. 

Bon, pour ce repas ci, il était 17h. Attends!!!!!!! Je n'avais pas déjeuner le midi, je savais que je ne ferais pas un vrai repas le soir, du coup je me suis laissée tenter par un burger. 
La décoration est typiquement celle d'une brasserie des années 1900 avec un bar tout en longueur et impeccablement ciré. Le personnel, en tout cas la serveuse qui s'est occupée de moi était hyper souriante et prévenante. 
Le burger était énormissime, le morceau de viande tellement gros malgré son gout succulent, je n'ai pu le terminer. Et la sauce, était divine avec des cornichons coupés en tout petits morceaux mêlés à la sauce en toute discrétion et des oignons moelleux et caramélisés à souhait... Bref, un délice. 

Cafe Victoria
64 rue Pierre Charron
75008 Paris. 

10 commentaires:

  1. Merci pour cet avis et cette découverte, je note. Je comprends bien pour les retours fréquents à Paris, c'est pas si loin finalement (sauf en cas de bouchons naturellement, j'ai déjà mis 5 heures au lieu de 3 environ, entre Dreux et Lille, merci le périph et Charles-de-gaulle !! Ça fait bizarre aussi ces retour, tu ne trouves pas, avoir l'impression de tout très bien connaître et de n'être plus d'ici, enfin je parle pour moi quand je suis partie...Bises et bonne semaine Kaki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et puis Paris quand tu n'y vis plus devient très fatiguant finalement, on s'habitue au rythme de la vie en province qui est un peu différent. J'ai la même impression quand j'y retourne, j'observe les détails qui ont été la vie et qui ne le sont plus du tout aujourd'hui... Etrange sensation d 'être un peu dans la vie d'une autre

      Supprimer
  2. Alors avec moi tu prends du poisson mais toute seule tu te tapes un énorme burger ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis une fille, pleine de contradictions ;-)

      Supprimer
  3. Miam ! Merci pour l'adresse ! Ça donne envie. Rien de tel qu'un bon burger pour se remonter le moral. Moi itou, j'ai mis un temps fou à réussir à m'attabler seule dans un restau (pas encore réussi la terrasse, y a encore du boulot), ça me rassure, je vois que je ne suis pas la seule ;-) je note cette adresse, si c'est validé par Kaki… ça roule ! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on est beaucoup à être comme ça et j'apprécie de plus en plus de pouvoir le faire naturellement ;-)

      Supprimer
  4. Coucou kaki tu va finir par revenir à Paris c'est une évidence ! Tu verra le temps nous le dira
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement? Je ne pense pas, je suis vraiment heureuse et épanouie dans ma campagne XD

      Supprimer
  5. Miam il a l'air succulent ^^ Enfin avait l'air !

    RépondreSupprimer