vendredi 30 août 2013

La peur de l'avion, ça se soigne?

Ca fait un moment que je te le promets ce billet et comme d'habitude, je fais tout à l'envers. Ca aurait été plus "utile" de te le fournir au début des vacances pas vrai? J'fais ce que je peux...
Si tu lis le blog depuis un bon moment, tu as lu toutes mes péripéties aéronautiques jusqu'au point culminant (pour les nouvelles, je me suis fait pipi dessus lors d'un vol Paris-Amsterdam) et par soucis d'ego, je ne recommencerais pas le récit!

Mr Grumpy en ayant un peu sa claque de devoir me faire droguer par tous les services médicaux aéroportuaires (va y avoir beaucoup de mots en aéro-, je le sens bien), m'a pratiquement ordonné d'assister à un des stages proposés par Air France pour "la gestion du stress en avion". Au début, j'ai refusé catégoriquement parce que vu le cout élevé du bordel si ca ne fonctionnait pas autant m'offrir un sac à main!
L'avion est devenu de plus en plus problématique, parce que si je refusais presque tout net de le prendre, j'adore de plus en plus voyager... Et mon mari a refusé d'aller à Malte en voiture et bateau. Horrible personnage!




Ces dernières années, les offres "Gérer son stress en avion" se multiplient. A l'époque, j'avais fait un peu le tour de ce qui se faisait et retenu 4 sociétés:

- Le Centre de Traitement de la Peur en Avion. (www.peuravion.fr)
Il suffit de cliquer sur le site, répondre à un questionnaire et un professionnel vous rappelles pour déterminer avec vous, vos peurs, vos besoins et vos attentes.
Notes que chez eux, on peut suivre la formation sur Skype ce qui est pas mal pour les gens n'habitant pas la capitale.
Le stage "prêt à décoller" coûte 430€, se déroule sur une journée, est limité à 8 personnes et se situe à Paris dans le 13è. Les intervenants sont les fondateurs du site à savoir un docteur en sophrologie, un ancien pilote militaire et un pilote de ligne qui interviennent lors de chaque sessions. .

- FlyZen. (www.flyzen.fr)
Là, pas de questionnaire, une simple demande de contact  et on vous rappelle dans des délais raisonnables (genre 24h). Il y a différentes offres disponibles avec des tarifs pouvant convenir à presque toutes les bourses. Il y a un stage complet qui recouvre assez bien toutes les problématiques, se déroulant sur 2 jours (le week-end) à l'aéroport du Bourget (93) et qui coûte 595€ (oui, je sais... Ca m'a fait ça aussi la première fois) mais il y a des offres plus ciblées sur une journée à 239€. Le petit plus? Un stage adapté aux peurs des 6/12 ans avec le personnel compétent bien entendu.
Les intervenants sont un professionnel dans la gestion du stress et des pilotes de ligne confirmés.

- Air France. (www.airfrance.fr)
Pour avoir plus de renseignements, il faut envoyer un mail à l'adresse donnée sur le site. Très rapidement (dans la journée, sont réactifs chez AF), on vous recontacte pour prendre rendez-vous avec un psychologue pour un entretien de 45/60 minutes environ. Toujours dans le but de définir les craintes, les angoisses et définir les objectifs. Le mien étant très simple, je voulais respirer à bord d'un avion.
Le stage coûte 600€, se déroule sur une journée non stop (repas du midi sur plateau repas tel que servi dans l'avion), est limité à 4 personnes et se situe sur l'aéroport Charles de Gaulle.
Les intervenants sont une sophrologue, une (ou un) hôtesse et un commandant de bord (ça en jette de suite hein?)

- FightAdventures. (www.flightadventures.fr)
Ici aussi, on te contacte via le formulaire présent sur le site et si je l'ai enlevé de suite de ma liste, c'est pour la simple raison que le stage se situe en Alsace sur l'aéroport de Strasbourg, ça faisait un peu loin.
Toujours le même système d'offre, une formation sur une journée limitée à 4 personnes, l'intervenant est un pilote de ligne et le prix est de 429€. La province a du bon parfois...

Tous proposent un passage en simulateur de vols dans la plupart de leurs offres.

J'avoue ne pas avoir misé sur l'économie dans cette histoire, j'ai préféré parier sur l'expérience et qui de mieux que Air France pouvait m'aider à m'envoyer en l'air de nouveau (si, fallait absolument que je le fasse celle-là!)?

J'ai été contacté dans la journée pour un RDV avec un psychologue afin d'établir mon profil de passager. Tu me connais (ou pas) j'suis une feignasse, j'ai donc usé de toutes les excuses pour ne pas me rendre à l'entretien, qu'à cela ne tienne chez Air France le psychologue te rappelle et l'entretien aura donc lieu au téléphone. Je trouve ça bizarrement plus facile. Je me suis déjà retrouvée face à un psychologue de longues heures sans avoir absolument rien envie de lui dire. Le téléphone offre cette facilité de se livrer à quelqu'un qui ne nous jugera pas de visu, pour moi c'est important (ou en tout cas, ça l'était à l'époque) et de toutes façons, je ne le rencontrerais jamais en vrai alors autant se lâcher...

Il y a différents types de "phobiques de l'avion" mais grosso modo:

- Les terriens:
Peur de ne pas décoller et de s'écraser en bout de piste. Peur de bouger sur son fauteuil et qu'à la moindre secousse l'avion ne tombe. Du coup, la peur des turbulences. La peur de la panne.
Les inquiétudes des terriens sont en général dû à une méconnaissance de "l'air". Une fois le fonctionnement d'un avion un peu mieux maîtrisé, les angoisses s'atténuent voir disparaissent.

- L'évènement traumatisant:
Des passagers qui prenaient l'avion facilement et suite à un incident de vol (souvent vécut comme tel par le passager mais pas vraiment réel pour l'équipage), c'est l'angoisse. Ce mal, s'appelle chez les professionnels "un excès de mémoire", joliment dit non? En fait, le cerveau a enregistré l'angoisse dans l'endroit où il a été vécut et c'est le corps qui n'en finit jamais de se rappeler ce stress. Dans ce cas, une psychothérapie comportementale est souvent envisagé avec le diagnosticien (ça se dit pas ça, pas vrai? -p).

- Les décideurs:
Ceux qui détestent ne pas avoir le contrôle. Souvent des hommes ou des femmes avec de lourdes responsabilités au quotidien et qui refuse tout bonnement de ne pas tenir les rênes (ou dans notre cas, le manche). Là, les angoisses seront principalement traitées dans les simulateurs de vols.

- Les Spatiophobes:
Là, le sens est général mais il regroupe les claustrophobes (ceux qui se sentent mal dès que la porte de l'avion se referme), les agoraphobes (peur des endroits publics et de la foule) sont aussi touchés par ce mal, les personnes qui ont du mal à quitter leur nid, leur confort et les gens pris "d'altiphobie" qui n'est pas une peur du vide mais juste une peur de l'altitude, une fois leur seuil dépassé. Cette dernière catégorie est de loin la plus simple à rassurer, un avion vole rarement au dessus de 10km, on est loin d'une mise en orbite ;-)

- Les anxieux:
Ceux là se font plus de soucis que la majorité d'entre nous et ont une nette tendance à toujours envisager le pire. Il est plus difficile de traiter ces passagers parce que c'est tout un mode de vie qu'il faudrait revoir...

- La peur d'avoir peur:
Là sont regroupés les spasmophiles et les paniqueurs, toux ceux qui ont peur d'avoir une crise de panique au cours d'un vol.


Ce billet est un peu long déjà non? Je te propose si tu veux en savoir plus de te raconter la suite très vite (c'est plutôt intéressant finalement, je me la raconte peut-être un peu trop, là non?) mais d'abord une question:

Quel est ton rapport à l'avion? 

61 commentaires:

  1. Ah mais j'ai vu des reportages sur ces formations à la télé !
    Ce n'est pas donné dis donc !!!

    Pour moi, l'avion est un moyen de transport comme un autre.
    Cet été, nous avons été à La Réunion et là, il a fallu se taper 11h de vol. C'est un p'tit peu long quand même, surtout qu'on ne peut pas non plus bouger librement...
    Mais le record reste 12-13h pour aller à Rio et Singapour. Sauf que pour Singap', j'avais été surclassée et là j'ai dormi comme un bébé :-)

    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil à Singap' mais c'était mon vol Singapour/Melbourne soit 7h mais c'était top quand même ;-)

      Supprimer
  2. J'ai peur en avion mais ça n'est pas une panique. D'une manière générale, j'arrive assez bien à maîtriser mes phobies/peurs toute seule (vu comme je suis angoissée et que j'ai peur d'à peu près tout, il a ben fallu que je trouve un moyen de me calmer seule, je n'ai pas le budget pour 1000 session de désapeurement! ;-))

    Et sinon, tu es quel profil, toi?
    (Et c'est marrant parce que je déteste parler au téléphone, ça me bloque totalement! ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais partie des anxieuses, étonnant non? ^^

      Supprimer
  3. Il est bien ce billet !

    Moi j'ai pas peur de l'avion, en même temps j'ai fais que des vols d'une heure trente maximum. Moi j'aime tout du bruit du décollage à la sensation être complétement arrêté.
    Dans une semaine pile je serais à Roissy pour partir au Canada, là on verra si je change d'avis car le vol va être plus long.

    Bisous ma Kaki !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es une chanceuse, une double chanceuse en fait! De ne pas avoir peur et de partir la semaine prochaine, profite biennnnnnnnnnnn

      Supprimer
  4. Oh mazet c'est bien cher tous ces stages, pourquoi un tel prix ? tout le monde ne peut pas se payer ça, j'trouve ça honteux !!! Et ceux qui te le font faire ils touchent combien de prime? Bref c'est pas trop le sujet mais fallait que je l'écrive, sinon perso je n'ai jamais pris l'avion mais même pas envie! Non je ne voyage pas mais déjà que j'ai peur de conduire une voiture, oui oui ça arrive .... Toi tu es courageuse d'y monter quand même ! Bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas pour les primes, mais ça avait l'air d'être bénévole pour Air France en tout cas. Les simulateurs coutent cher je pense, mais c'est clair que les tarifs restent abusés. Sauf que je ne pouvais plus du tout prendre l'avion et que mon mari a sa famille disséminée un peu partout sur la planète, du coup il fallait vraiment trouver une solution… Ceci dit heureusement que ça a fonctionné hein…:s

      Supprimer
  5. Mon rapport à l'avion ? Aucun, je ne l'ai jamais pris. Etonnant hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu me l'avais dit… Pas si incroyable que ça en vrai. Avant de rencontrer John, j'avais du le prendre moins d'une dizaine de fois, j'aimais bcp rester en France et descendre dans le sud en été…. Mais depuis que j'l'ai rencontré il m'a clairement transmis le gout des voyages ;-)

      Supprimer
  6. moi j'adore !! pour moi ça signifie voyage/vacances...
    je monte et je me prend pas la tête même si des fois je fais pas la fière.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai une peur terrible de prendre l'avion. Mon dernier vol, je voyageais seule, j'étais hyper angoissée avec personne pour me rassurer et tout au long du voyage (7h, c'est long) j'ai été mal, tendue. Je n'a pas pu manger ni boire, peur d'être malade, peur de m'évanouir, peur de tout. A l'arrivée, je tenais à peine debout, j'avais les jambes coupées. Je reste traumatisée par cet épisode, et même si je gagnais un voyage, je renoncerai. C'est dommage, hein, parce que j'ai mes amis qui attendent tjs mon retour au canada !
    Djahann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est épuisant de rester en état d'alerte pendant une si longue période, t'as du être bien KO en descendant :s

      Supprimer
  8. J'avoue que j'ai un peu peur, mais c'est parce que je prend très peu l'avion. Mais être au dessus des nuages, voir ce beau paysage, me donne du courage :)
    Et après, j'aime bien les aéroports. Un bon souvenir y est lié alors les avions sont cools aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis le stage, ca va beaucoup mieux et j'arrive même à être hyper détendu ;-)

      Supprimer
    2. Niquel!
      Plus qu'à s'envoler vers de nouvelles aventures! :D

      Supprimer
  9. J'ai déjà pris plein de fois l'avion et mon problème c'est principalement que j'y suis malade comme une bête (mais pas à chaque fois, c'est aléatoire et c'est ça qui est bizarre)... Bon évidemment je suis sceptique sur ce truc de plusieurs tonnes qui arrive à voler, mais j'avoue que comme tu le dis, c'est dû à une méconnaissance de l'appareil :)
    J'avais même songé à prendre des leçons de pilotage pour essayer de comprendre comment tout ça fonctionnait :) Mais de toutes façons quel que soit le moyen de transport, quand ce n'est pas moi qui conduits (et en avion c'est généralement le cas ;), je ne suis pas 100% rassurée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ca va être compliqué! Suis pas certaine qu'on te laisse de suite les commandes d'un Boeing hein…;-)

      Supprimer
  10. hello :)
    j'ai passé mon tour hier, trop d'émotion dans ce billet
    ce matin ça va mieux :)
    à une époque, dans un job précédent, je faisais des navettes par avion quimper-paris et paris-marseille deux fois par semaine... pas de grandes distances certes mais il valait mieux ne pas avoir peur en avion ;)
    du coup cela a beaucoup "décomplixifié" mon rapport à l'avion
    plus de peur si ce n'est celle de ne pas gérer mes tympans...
    courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens en parlant de ça, moi ce sont mes sinus qui détestent prendre de l'altitude :s

      Supprimer
  11. Disons que moi j'ai pas ce genre de soucis, je monte, je décolle, je vole, j'atterris, je descend et voilà. Un peu comme j'aurais pris le train quoi. Sauf que l'homme est dans le cas du "décideur". Il ne supporte pas ne pas voir la route, même en train. Ca ne le paralyse pas, mais il refusera de faire plus d'une heure de vol, ce qui limite vachement nos envies d'étranger.... J'vais lui en causer tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé être aussi "pratique" que toi dans ce cas, ça m'aurait permis de belles économies… J'étais plutôt comme ton chéri, paralysée, dans ma bulle et dans l'impossibilité de communiquer, limite tétanisé… J'suis contente de m'en être sortie ;-)

      Supprimer
  12. Je n'ai jamais eu vraiment peur jusqu'à maintenant sauf l'appréhension classique à chaque décollage et/ou atterrissage (les moments réputés pour être les plus délicats) mais plus je vieillis, plus j'ai peur.
    C'est bizarre en fait, je ne saurais même pas dire ce qui a changé à part que maintenant, je suis beaucoup moins tranquille qu'avant et ce pendant toute la durée du voyage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu de plus en plus peur à force de le prendre…. Comme si (et attention ce qui suivre est très très con) moins je le prenais, moins j'avais de chance d'être dans un crash ou ce genre de choses, donc forcément plus je l'ai pris, plus la peur est apparue.

      Supprimer
  13. Moi je veux que tu nous racontes comment tu t'es fait pipi dessus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va vraiment falloir un excellent cheesecake pour ça ;-)

      Supprimer
    2. Ca doit être faisable...

      Supprimer
  14. linneagotbeauty30 août 2013 à 14:00

    coucou


    dire sereinement ne pas avoir peur de l'avion , ne serait -ce qu'un soupçon sans rentrer dans la psychose je ne connais pas! mais je pense que cette peur est plus féminine que masculine....je savais qu'il existait des séances contre la peur de l'avion, et qu'elles étaient répertoriées et pas données!
    quant à moi j'ai peur aussi, peur de ne pas contrôler ce qui se passe à l'intérieur de l'avion. du coup j'écoute tous les bruits, mes ressentis sont à 300% , dur de se reposer quand on est sur un long courrier!
    l'année dernière je rejoignais mon chéri en suède, c'était l hiver et j'ai senti une odeur très forte de kérozéne pendant au moins une bonne demie heure, 3/4H mon sang n'a fait qu'un tour, il a fallu que j'en parle à l'hôtesse, qui a du aller voir le commandant de bord...
    je choisis tjrs ma place, fond de l'avion et jamais niveau des ailes! j'angoisse plus quand les jours précédents mon vol il a eu un crash, ou comme i y a 4 ans avec le vol rio paris, à l'embarquement j'ai failli annuler mon vol pour edeimbourg, une grosse angoisse m'a saisie d'un seul coup.surtout que j'avais près de moi une personne qui priait en plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors si je peux me permettre un tout petit conseil pour le choix des sièges quand on est pas rassuré en avion, l'arrière de l'appareil est pas terrible. On y ressens bcp plus les mouvements de l'appareil. Il vaut mieux etre plus en avant ou sur les ailes ;-)

      Supprimer
  15. Je fais partie de ceux qui ont peur d'avoir une attaque de panique mais j'arrive à contrôler cette idée et à la maintenir dans un tiroir fermé à double tour, dans un coin de mon esprit. J'ai été spasmophile et cela m'a grandement handicapée au quotidien quand j'étais ado puis jeune adulte mais heureusement plus aujourd'hui. L'idée qu'il ne faudrait pas que j'ai une crise de panique là maintenant, tout de suite (quand je suis au volant, dans le train, et même parfois au travail en séance avec un patient, en fait dans les situations où je ne peux pas m'extraire dans la seconde) peut encore parfois me traverser l'esprit quand je suis exténuée, mais cela ne reste qu'une idée passagère qui ne m'envahit plus.

    J'ai commencé à prendre l'avion il n'y a pas si longtemps et toujours pour des voyages d'agrément, de ce fait je suis beaucoup plus à la joie de ce qui m'attend qu'autre chose. La perspective de cet ailleurs vers lequel je vais m'ôte toute appréhension.
    Mon seul souvenir désagréable est celui d'un vol Montréal-Paris où je me suis rendue compte que ma fille aînée (14 mois à l'époque) avait le mal des transports: vomis (au pluriel bien sûr) au décollage puis à l'atterrissage, et pas dans les sachets adéquats bien sûr :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh punaise, le mal des transports c'est pire que tout! J'espère qu eca va mieux pour elle maintenant et qu'elle a cessé de vomir dans ton sac XD

      Supprimer
  16. Moi l'avion ça va, je l'ai pris beaucoup quand j'étais petite pour aller en vacances chez mon père. J'ai donc côtoyé l'avion petite déjà et toute seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour mon Ingrat, il arrive à s'endormir avant le décollage quand même!

      Supprimer
  17. Je suis une anxieuse terrienne mais lorsque je prends l'avion j'arrive à gérer ! Au moment du décollage je sers très fort la main de mon cher et tendre et pareil à l'atterrissage :) Une fois en vol ça va, j'essaye de m'occuper, je ne pense pas à un crash imminent ! Mais faudrait que j'arrête de regarder danger dans le ciel sur RMC car clairement ça aide pas :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'arrive à la regarder même la veille d'un départ maintenant, j'adore XD

      Supprimer
  18. Houlala, l'avion, je pensais pas en avoir peur avant de le prendre !! J'ai principalement peur qu'on se crashe parce que allo, on est dans le ciel et que là on va tous mourir LOL !! Non sérieusement, ca fait peur de se dire quand on dans le ciel sans filet de sécurité !! J'ai pas pleuré, pas fais de crise, mais j'ai vrm du me contrôler comme une dingue !! Donc j'évite de prendre l'avion, voilà tout ^^' J'attends ton prochain article avec curiosité :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss Boubou tu m'as fais marrer avec ton "Allo", c'est exactement ça n'empêche XD

      Supprimer
  19. Moi j'adore prendre l'avion mais Chéri est lui mort de trouille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pauvre, je te jure que c'est l'enfer cette trouille!

      Supprimer
  20. Dans la vie, je suis plutôt une anxieuse, même si je me soigne ;-)
    En revanche, j'adore prendre l'avion, j'y passerais ma vie si je pouvais ! J'ai confiance en l'équipe, surtout le commandant de bord. Bon, peut-être pas si je prenais un avion d'une compagnie aérienne pas très recommandée, mais je ne joue pas avec le feu non plus.
    J'ai plus peur en voiture, surtout si ce n'est pas moi qui conduit. Mon côté "matheuse", me rappelle que c'est en voiture qu'il y a le plus d'accidents...
    Ah sinon, ma phobie, ce sont les pétards, les ballons de baudruche qui peuvent péter. Non, on ne se moque pas, merci loooool.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, on se moque pas des phobies, c'est pas le genre de la maison…Quoi que XD

      Supprimer
  21. Je savais même pas que ça existait tiens ! Moi ça va, et pourtant j'ai déjà eu trois pb datterissage dont un dans un champ de canne, un autre avec un pb de train d'atterrissage ... Les vols suivants sont donc plus stressants. Mais j'arrive finalement à passer outre ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui quand même tet tu continues de remonter? Chapeau ;-)

      Supprimer
  22. Coucou !

    J'adore ton article parce que je suis moi même dans ce cas. J'adore voyager mais je ne supporte pas de prendre l'avion.
    Par contre au niveau des phobies, je suis un peu tout :
    - terrienne ( car à la moindre turbulence j'écrase la main de mon homme alors autant te dire qu'au bout de 10h il n'a plus de doigts !)
    - événement traumatisant : aussi ! Je suis partie seule à 17ans aux États Unis et en rentrant, un vol venait de s'écraser au dessus de NY, je suis arrivée en pleine cellule de crise, j'ai vu les gens pleurer... Gros choc émotionnel même ma mère pleurait de peut de ne pas me voir arriver !
    - anxieuse : effectivement c'est aussi à traiter dans ma vie de tous les jours ! Même lorsque mes enfants partent en voiture sans moi, je stresse !
    - peur d'avoir peur : ou devrais je dire peur d'être malade ! Car je stresse tellement en avion qu'il n'est pas rare que je vomisse d'angoisse ! La classe non ? En partant en Thaïlande, j'ai vomis alors que l'avion n'avait même pas encore décollé ! De savoir que j'avais 12h de vol, ça m'a angoissé d'avance.
    Et généralement je commence à stresser au moisi 2-3 jours avant d'embarquer ! Je te raconte pas dans quel état je me mets ! Parfois si je pouvais annuler les vacances juste parce que suis malade de prendre l'avion je le ferai ! Forcément à regret et de toute façon mon homme ne me laisserait jamais faire ça ! Avec lui j'arrive à prendre l'avion, sans lui c'est même pas le peine !
    Et le pire c'est que j'adore voyager. J'arrive à gérer les vols jusqu'à 3h mais au delà ce devient difficile. Mon dernier long vol était pour la Rublique Dominicaine avec les enfants, et bien je me suis shooté au Lexomil et au cachet pour dormir. Mon homme a du gérer les enfants tout seul ! :-D
    Désolée pour les fautes, je suis sur l'Ipad et c'est chiant pour corriger, ça bug a moitié...
    Donc tu l'auras compris pour moi ce n'est pas gagné !
    Bises
    Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, mais en même temps t'as eu des expériences un peu difficiles… Ceci dit le stage est vraiment bien fait chez Air France et pour les autres compagnies de ce que j'en ai lu, il n'y a que de bons retours. Chez FlyZen par exemple, si tu n'arrives pas à surmonter ta peur, il t'offre gracieusement une seconde session et si à son terme, ca ne fonctionne toujours pas: on te rembourse! Je pense qu'ils doivent être plutot bons non du coup?
      Pour ma part, ca me permet vraiment de voler plus sereinement depuis et je n'ai qu'une envie REPARTIR ;-)
      Bisous

      Supprimer
  23. Comment dire ... Tu connais mon âge et ... J'ai jamais pris l'avion |o|
    Tu prends les 4 derniers de ta listes, tu mélanges et me voilà !
    Bref c'est bête mais je bouge pas trop loin ;-)

    Avec un beau frère en Californie c'est bête ... Ben si .

    Sinon je connaissais ces stages mais je ne pensais pas que c'était i cher !
    Si on m'en offre un je ne suis même pas certaine d'y aller ;-)

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que ca ne nous frustre pas trop de ne pas le prendre pourquoi pas mais moi, ca me faisait vraiment rager surtout quand je vois avec quelle facilité Mr Grumpy monte et descend de ces engins ^^

      Supprimer
    2. Moi ça va ... Chéri beaucoup moins ... Ça commence un peu (ou beaucoup) a le déranger ...
      On verra plus tard.

      Supprimer
  24. Mes parents ne sont pas trop du genre à bouger loin donc l'avion pour moi c'est super excitant ou de mon initiative donc aucun soucis, je ne le prends pas souvent mais j'aime ça :) Mais j'adore ce billet et je suis toujours passionnée par ce qui tourne autour des peurs, phobies, psycho etc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ET bien te voilà, servie et va y en avoir en rab la semaine pro ;-)

      Supprimer
  25. Moi c'est l'évènement traumatisant il y a 11 ans, nous revenions d'un week-end en amoureux au Portugal. Il y avait une tempête au dessus de la France donc des grosses turbulences pendant tout le vol et une bourrasque de 70km juste au moment où l'avion allait toucher le sol à l'atterrissage. On a tous cru mourir il a fallu remettre les gaz et reprendre de l'altitude même l'hôtesse de l'air avait la voix qui tremblait... Depuis ce jour j'ai horriblement peur en avion (en fait j'ai pris conscience de ...) et bizarrement cette peur c'est surtout au moment du décollage et pendant les 15 premières minutes après çà se calme. Je prends du coup systématiquement un apéro alcoolisé et un verre de vin pendant le repas, çà me détend et je dors. En tant qu'infirmière, je me refuse à prendre des médicaments car j'ai peur d'une mauvaise réaction ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu ça en rentrant de Dubai, le pilote qui remet les gaz à 2 metres du sol mais cette fois là, il a eu l'intelligence de communiquer à l'appareil pourquoi il le faisait et surtout que tout allait bien ;-)
      Les médocs, j'avais arrêté parce que dans certains cas il est déjà difficile de se remettre du décalage horaire alors si en plus, y a des effets médicamenteux c'était plus possible !

      Supprimer
  26. j'adore ! même s'il faut faire les 3 escales et 25/26 heures d'un paris-Nouméa plus long voyage que j'ai fait... Ce qui m'avait agacé c'est le retard pris par le train (3/4h) et enormes bouchons dans Paris pour rejoindre Roissy. Pensant avoir une marge bien suffisante, je suis arrivée juste 1h avant le départ alors qu'ils préconisaient une arrivée 2 à 3 heures avant.

    Sur les vols retour, j'ai fait office de Nounou aux escales à un gentil retraité qui ne sent pas à l'aise dans les aéroports en raison de sa méconnaissance de l'Anglais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque qui n'aimerait pas avoir une nounou comme toi? Des bisous ma jolie blonde ;-)

      Supprimer
  27. J'aime po. Ni le decollage, ni l'atterrissage, ni les voisins emmerdants, ni les enfants qui chahutent fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh punaise, les enfants en bas âge à bord d'un avion, c'est juste l'enfer en l'air! XD

      Supprimer
  28. Passagère "Anxieuse" ,je suis. ;)
    Hâte de lire la suite !

    RépondreSupprimer